Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Rôle des oligosaccharides du lait maternel 2′-fucosylés dans la réduction des infections respiratoires chez les bébés

Les résultats d’une nouvelle étude de cohorte longitudinale suggèrent que les oligosaccharides du lait maternel (HMO) 2′-fucosylés présents dans le lait maternel jouent un rôle dans la protection des nourrissons contre les infections respiratoires aiguës.

Imprimer l'article

Imprimer l'article

Imprimer l'article

Introduction, objectifs et méthodologie de l’étude

Les HMO 2′-fucosylés sont, en général, les HMO les plus abondants dans le lait maternel mais leur concentration est fonction du statut sécréteur de la mère. La présence d'un gène fonctionnel FUT2 entraîne la sécrétion de HMO α1,2-fucosylés, comme le 2′-fucosyllactose (2′-FL), dans le lait des mères sécrétrices, tandis que le lait des mères non sécrétrices en est dépourvu.

Binia et al. ont étudié l'association entre statut sécréteur de la mère et maladies respiratoires du nourrisson dans une cohorte de bébés, de 0 à 2 ans. Le statut sécréteur a été déterminé chez 221 mères et 219 nourrissons à l'aide d'une analyse génétique. Au cours de l'étude, 606 cas d'infections respiratoires aiguës ont été enregistrées. Des échantillons nasopharyngés ont été prélevés sur les bébés afin de cultiver les pathogènes respiratoires tous les 2 mois.

Résultats : la présence de HMO fucosylés est corrélée à une diminution du risque d’infections respiratoires chez les nourrissons

Les résultats de l'étude ont rapporté que le statut sécréteur des mères était associé à une diminution de l'incidence des infections respiratoires aiguës chez les bébés allaités âgés de 0 à 6 mois. Dans le même groupe d'âge, les bébés des mères sécrétrices présentaient un risque plus faible de colonisation par Haemophilus influenzae (H. influenzae). En outre, la colonisation des voies respiratoires par H. influenzae a été associée à une plus grande incidence des infections respiratoires.

Conclusion

Binia et al. ont conclu que les HMO fucosylés contenus dans le lait des mères sécrétrices jouent un rôle dans la protection des bébés contre les infections respiratoires pendant la période d'allaitement prédominant.

Référence :

Binia A, Sprenger N, Lefebvre G, et al. Maternal secretor status is associated with reduced incidence of respiratory infections in infants in the Microbiota and Health cohort. Abstract presented at the 52nd Annual Meeting of ESPGHAN; June 5-8, 2019; Glasgow, Scotland.

Imprimer cet article

Ça m'intéresse

Accès au site et documents
exclusivement réservés à l'usage
des professionnels de santé

Nestlé
 
Le message
Retourner en haut de page
Fermer la popin

Avis important

Le lait maternel est l’aliment idéal du nourrisson car il convient le mieux à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l’allaitement au sein. L’allaitement mixte peut gêner l’allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. Les implications socio-économiques doivent également être prises en considération dans ce choix. En cas d’utilisation d’un lait infantile, lorsque la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l’enfant.

ACCÈS AU SITE ET DOCUMENTS EXCLUSIVEMENT RÉSERVÉS À L'USAGE DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Fermer la popin

Informations réservées
aux professionnels
de santé,
pour y accéder :

je me connecteje m'inscris