Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Les pathologies de grossesse et le mode d’accouchement peuvent affecter la composition en oligosaccharides du lait maternel (HMO) : une étude préliminaire

La composition en HMO, troisième composant solide après le lactose et les lipides, du lait maternel varie selon les mères. La génétique liée aux glycotransférases qui interviennent dans la synthèse des HMO est un facteur de variation connu, avec le gène sécréteur et le gène Lewis notamment. Mais d’autres facteurs peuvent impacter la composition en HMO comme les pathologies de grossesse et le mode d’accouchement, comme le montrent les résultats d’une étude préliminaire récente.

Imprimer l'article

Analyse de 13 oligosaccharides dans le colostrum de 99 mères vivant au nord-ouest de la Chine

L’analyse a combiné une chromatographie en phase liquide couplée à une spectrométrie de masse avec un marquage au 2-amino-N-(2-aminoethyl) benzamide (AEAB) qui a permis d’identifier 17% de mères non secrétrice. Une analyse a ensuite été menée pour quantifier la concentration de 13 HMO.

Le diabète gestationnel et l’hypertension impacteraient la composition en HMO  

Le colostrum des mères souffrant de diabète gestationnel présentait des niveaux plus bas d’oligosaccharides sialylés, notamment le 3’sialylactose (3’SL) par rapport au colostrum des mères en bonne santé. Le colostrum des mères souffrant d’hypertension liée à la grossesse avait des niveaux plus élevés d’oligosaccharides fucosylés, mais la différence n’était pas significative. L’hypothyroïdie ne semblait pas avoir d’impact sur les HMO.

L’impact du mode d’accouchement

La plupart des HMO, et particulièrement le 6’ sialyllactose (6’SL), étaient plus abondants dans le colostrum des mères ayant accouché par voie basse par rapport aux mères ayant eu une césarienne.

Conclusion

Cette étude préliminaire montre que la composition et la concentration en HMO sont affectées par plusieurs facteurs liés à la grossesse. Ces données fournissent une référence pour poursuivre les recherches sur les différents paramètres qui peuvent influer la composition en HMO dans différentes populations.

Sources

Wang X, Liu J, Li C, Xu Y, Wang X, Lu Y, Zhang T, Cao H, Huang L, Wang Z. Pregnancy-Related Diseases and Delivery Mode can Affect the Content of Human Milk Oligosaccharides: A Preliminary Study. J Agric Food Chem. 2022 Apr 27;70(16):5207-5217. doi: 10.1021/acs.jafc.2c00147. Epub 2022 Apr 17. PMID: 35434993.

Imprimer cet article

Accès au site et documents
exclusivement réservés à l'usage
des professionnels de santé

Nestlé
 
Le message

Retourner en haut de page
Fermer la popin

Avis important

Le lait maternel est l’aliment idéal du nourrisson car il convient le mieux à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l’allaitement au sein. L’allaitement mixte peut gêner l’allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. Les implications socio-économiques doivent également être prises en considération dans ce choix. En cas d’utilisation d’un lait infantile, lorsque la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l’enfant.

ACCÈS AU SITE ET DOCUMENTS EXCLUSIVEMENT RÉSERVÉS À L'USAGE DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Fermer la popin

Informations réservées
aux professionnels
de santé,
pour y accéder :

je me connecteje m'inscris