Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

De l’importance des 1000 premiers jours

Le concept de l’origine précoce des maladies non transmissibles de l’adulte, aussi appelé Developmental Origins of Health and Disease (DOHaD), est fréquemment repris sous le terme des « 1000 premiers jours ». Cette période, qui s’étend de la conception au deuxième anniversaire de l’enfant, représente une fenêtre majeure de vulnérabilité. Les mécanismes épigénétiques jouent un rôle majeur, modifiant l’expression de gènes sous l’effet de facteurs environnementaux, entraînant des conséquences à long-terme sur la santé.

Imprimer l'article

Différents facteurs peuvent influencer la santé à long-terme

Les facteurs environnementaux et le mode de vie durant les 1000 premiers jours ont un rôle clé dans le développement de la susceptibilité à de nombreuses maladies chroniques. : l’exposition à des produits chimiques (qu’ils soient environnementaux ou médicamenteux), à des agents infectieux, à une nutrition déséquilibrée sont autant de facteurs pouvant avoir des conséquences à long terme sur la santé des individus.

Ces facteurs environnementaux peuvent induire des changements épigénétiques qui affectent durablement l'expression des gènes. 

Depuis le travail du professeur Barker dans les années 80, il est reconnu que la nutrition a un rôle essentiel sur le risque de maladies non transmissibles à l’âge adulte. 

Plus particulièrement, il est probable que la vitesse de croissance (prise de poids au cours des premières semaines) et la composition de cette prise de poids (masse maigre et masse grasse) soient des facteurs essentiels.

Ainsi, le défi est que la croissance de l’enfant, durant cette période, soit obtenue en permettant un développement neurologique optimal, sans pour autant augmenter la vulnérabilité aux maladies métaboliques (obésité, diabète de type 2 et maladies cardiovasculaires) à l’âge adulte. 

Un enjeu de santé public

Rappelons que la prévalence des maladies chroniques, dites « non transmissibles » de l’adulte, telles que les maladies cardiovasculaires, l’obésité, le diabète de type 2 et certains cancers, ont maintenant dépassé celle des maladies infectieuses, transmissibles, pour devenir la principale cause de mortalité dans le monde. 

Le niveau de preuves scientifiques disponibles est considéré comme suffisant par de nombreux auteurs pour agir, et adapter des stratégies de santé publique pour limiter ces maladies non transmissibles.

A l’heure actuelle, les mesures qui peuvent être adoptées ne sont pas nouvelles : promotion de l’allaitement maternel, éducation aux bonnes habitudes alimentaires, réduction de l’exposition aux toxiques et contaminants de l’environnement.

Conclusion

Le concept "DOHaD", longtemps controversé, ou maintenant au contraire qualifié de véritable révolution biologique, amène à repenser les stratégies de prévention pour une bonne santé à l’âge adulte. Il convient d’orienter ces stratégies vers le jeune enfant, les femmes enceintes et les futurs parents.

Article rédigé par J. Varèse

Imprimer cet article

Ça m'intéresse

Accès au site et documents
exclusivement réservés à l'usage
des professionnels de santé

Nestlé
 
Le message
Retourner en haut de page
Fermer la popin

Avis important

Le lait maternel est l’aliment idéal du nourrisson car il convient le mieux à ses besoins spécifiques. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l’allaitement au sein. L’allaitement mixte peut gêner l’allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. Les implications socio-économiques doivent également être prises en considération dans ce choix. En cas d’utilisation d’un lait infantile, lorsque la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical. Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l’enfant.

ACCÈS AU SITE ET DOCUMENTS EXCLUSIVEMENT RÉSERVÉS À L'USAGE DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Fermer la popin

Informations réservées
aux professionnels
de santé,
pour y accéder :

je me connecteje m'inscris